Update de ML Bio Solutions sur le développement du BBP-418 (Ribitol) | Blog GI LGMD

Point de suivi de ML Bio Solutions sur le développement du BBP-418 (Ribitol)

Le 9 octobre 2020 a eu lieu le webinaire intitulé « Un nouveau traitement oral prometteur pour la LGMD 2I : Point de suivi sur le développement du BBP-418 (Ribitol) », proposé par l’association des patients The Speak Foundation.

Le Dr. Douglas Sproule, directeur médical de ML Bio Solutions, et le Dr. Nicholas Johnson, investigateur principal de l’étude d’histoire naturelle, ont présenté le processus de développement ainsi que le statut des études cliniques du BBP-418.

 

La myopathie des ceintures liée à la protéine FKRP
(LGMD R9 / LGMD 2I)

Ce sous-type de LGMD est causé par une mutation dans le gène FKRP, qui produit une protéine appelée « Fukutin-related Protein ». Un individu affecté a hérité d’un gène FKRP dysfonctionnel de chaque parent. De nombreux patients portent deux copies de la mutation commune (c.826C> A), désignée dans la littérature comme « mutation homozygote ». Les patients avec ce profil génétique ont tendance à avoir une évolution plus lente et moins sévère de la maladie.

D’autres patients portent soit une copie de la « mutation commune » et une autre mutation génétique, soit deux autres mutations génétiques (mutation hétérozygote ou hétérozygote-composée). Les patients présentant ce profil génétique ont tendance à avoir une évolution plus rapide et plus sévere de la maladie.

 

Le fonctionnement du BBP-418 (Ribitol)

La protéine FKRP (« Fukutin-related Protein ») fixe un sucre à une protéine appelée alpha-dystroglycane (glycosylation) pour lui permettre de fonctionner correctement.

L’alpha-dystroglycane est un composant essentiel qui aide à amortir les chocs musculaires, qui contribue à l’intégrité structurelle des cellules musculaires et qui, en finalité, protège le muscle. Dans la LGMD R9 l’alpha-dystroglycane ne peut pas fonctionner efficacement et par conséquent, les muscles subissent des dommages au fil du temps. Le BBP-418 (Ribitol) est un sucre que le corps produit naturellement et qui aide l’alpha-dystroglycane à fonctionner normalement. Des études publiées ont validé le potentiel thérapeutique du BBP-418 dans le traitement des patients atteints de la myopathie FKRP.

 

Le parcours de développement clinique du BBP-418 (Ribitol)

 

Phase préclinique

Le BBP-418 a démontré des améliorations du tissu musculaire et des marqueurs sanguins chez des souris atteintes de LGMD R9. La sécurité de cette molécule continue d’être évaluée en préclinique.

 Phase I

Le premier humain (un volontaire sain) a reçu la première dose de BBP-418 le 10 juin 2020. Cette phase durera environ 6 mois et impliquera jusqu’à 96 volontaires.

Elle a pour but de démontrer la sécurité de la molécule (absence d’effets indésirables graves).

 Phase II

Un petit nombre de patients recevront du BBP-418 dans le cadre d’une étude « pilote » avant le lancement de l’étude de phase III.  Ce sera la première fois qu’une personne atteinte de LGMD R9 (ex. LGMD 2I) recevra le médicament.

 Phase III

Cette phase est précédée d’une étude préliminaire*. Plus de 60 patients seront recrutés et l’étude durera environ 12 mois.

 

*L’étude préliminaire est une étude d’histoire naturelle (sans intervention) qui déterminera les critères d’evaluation à utiliser dans les phases II/III. Cette étude a commencé le recrutement des patients en décembre 2019.

  • Plus de 30 participants sont inscrits à l’étude préliminaire à ce jour.
  • 7 centres sont actifs (aux États Unis) : L’Université Virginia Commonwealth, l’Université d’lowa, le Centre Universitaire Médical de Kansas, l’Université de Californie Irvine, l’Université de Colorado, l’Institut Kennedy Krieger et Atrium Health.
  • Le recrutement à distance via consultation en visio a commencé dans d’autres centres qualifiés (restrictions COVID s’appliquent).
  • Étude de phase I en cours pour déterminer l’innocuité et la tolérance chez des volontaires sains.

 

Plus d’informations sur l’étude d’histoire naturelle (en anglais) : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04202627

Vous pourriez aussi aimer

Un commentaire

Laisser un commentaire à