Premier essai de thérapie génique pour la LGMDR9

Premier essai de thérapie génique pour la LGMDR9

Une étude clinique de thérapie génique chez des patients atteints de LGMDR9/ex. LGMD2I (« GNT0006 Gene Therapy Trial in Patients With LGMDR9 ») a été ajouté dans la base de données Clinicaltrials.gov le 4 février 2022. Le recrutement de patients n’a pour l’instant pas encore commencé.

 

Atamyo Therapeutics, le sponsor de cette étude, a récemment obtenu les autorisations pour démarrer l’essai clinique au Royaume-Uni et au Danemark. En France, une décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) est attendue très prochainement.

Description de l’étude

Au total, 39 patients, âgés entre 16 et 99 ans seront recrutés dans trois centres en Europe (au Royaume-Uni, au Danemark et en France).

Cet essai se déroulera en deux phases ; la phase I vise à évaluer la sécurité du produit et à trouver la dose la plus sûre et efficace. Puis, la phase II vise à confirmer l’innocuité et l’efficacité de la dose optimale choisie auparavant.

Les 39 patients recrutés intégreront soit la phase I, soit la phase II de l’étude. Tous les participants seront suivis pendant 5 ans.

La phase I (Open label – ouverte, non-randomisée)

Un premier groupe de 3 patients recevra une dose potentiellement efficace du traitement par perfusion intraveineuse, suivie d’un deuxième groupe de 3 patients à dose plus élevée.
6 patients seront ainsi injectés en phase I.

La phase II (randomisée, contrôlée par placebo, en double aveugle)

Les 33 patients de la phase II recevront par ordre aléatoire deux administrations, une de la thérapie génique et une de placebo, sur l’intervalle d’un an. Ni le patient, ni le médecin de l’étude, ni l’équipe médicale ne connaîtront l’ordre de la distribution du traitement et du placebo (= double aveugle).

Un groupe de 22 patients (la première cohorte) recevra une administration unique de la thérapie génique, suivie d’une administration de placebo un an après.

Le deuxième groupe de 11 patients (la deuxième cohorte) recevra une administration de placebo, suivie d’une administration unique de la thérapie génique un an après.

Le principal critère d’efficacité

Le changement en pourcentage de la capacité vitale forcée 12 mois après l’administration du produit par rapport à la valeur de base servira comme critère d’efficacité. La capacité vitale forcée est la quantité maximale d’air que l’on peut expirer après avoir inspiré le plus profondément possible.

Les critères d’efficacité secondaires seront des tests standardisés de la marche, des tests musculaires, des examens d’imagerie médicale (IRM des muscles et du cœur), des biopsies musculaires ainsi que des questionnaires de qualité de vie remplis par les patients.

 

Les critères de sélection

Critères d’inclusion :

1. Patients ambulatoires féminins et masculins
2. Patients ≥ 16 ans
3. Diagnostic génétique confirmé de LGMDR9
4. Atteinte modérée des muscles diaphragmatiques

Critères d’exclusion :

1. Présence des anticorps neutralisants sériques contre le vecteur AAV9
2. Cardiomyopathie

 

Pour plus d’informations, nous vous invitons à contacter les médecins de l’étude par mail.

 

Contact

Professeur John Vissing
Tel. : +45 3 54 52 56 2
Mail : john.vissing@regionh.dk

Les centres participants

Danemark
Rigshospitalet, Université de Copenhague, Copenhague
Contact : Professeur John Vissing
France
Institut de Myologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris
Contact : Docteur Tanya Stojkovic
Tel. : +33 1 42 16 37 76
Mail : stojkovic.tanya@aphp.fr
Royaume-Uni
Royal Victoria Infirmary, Newcastle Upon Tyne
Contact : inconnu

 

Nous vous tenons informés de toute avancée de ce premier essai de thérapie génique pour la LGMDR9/ex. LGMD2i. Abonnez-vous au blog pour ne rien louper et recevoir les nouveaux articles directement par e-mail !

 

 

 

You may also like

One comment

  • Sahraoui Bachir 9 avril 2022   Reply →

    J’espere un traitement pour tres bientot.

Leave a comment